Ils vont partir à l'autre bout de la planète, Le Petit Bleu

Catégorie : La presse en parle
Publication : jeudi 1 mars 2012 13:58
Écrit par Super User
Affichages : 150

On a beau faire partie des Amis de Tahiti, la dynamique association présidée par le non moins dynamique Georges Vidal, et ne jamais avoir posé un orteil en Polynésie française.

Cet « oubli » sera bientôt réparé, pour une vingtaine d'entre eux. Du 8 au 19 mars prochain, une forte délégation agenaise s'envolera ainsi pour Tahiti, à l'autre bout de la planète. « 

C'est un projet de dix-huit mois qui se concrétise. Maintenant on ne peut plus faire marche arrière, on a réservé les billets », sourit Georges Vidal, parfait dans son rôle d'ambassadeur et de GO (gentil organisateur).
Faut dire que le bonhomme connaît la Polynésie française comme sa poche, pour l'avoir déjà explorée de fond en comble (ou presque), à quatre reprises. « Il y a toujours quelque chose à découvrir. Il me tarde déjà d'y revenir… », glisse encore le président, tout sourire.

On se souvient que par le biais de la fameuse association, les espoirs du SUA, encadrés par le tandem Crenca-Gelez, avaient passé quinze jours là-bas et disputé deux rencontres amicales.

Pas de match programmé, cette fois, mais des visites, beaucoup de visites, des baignades « inoubliables », des réceptions, des repas typiquement tahitiens, on en passe et forcément des meilleures…

Et il y a de quoi faire là-bas. La Polynésie française, c'est 118 îles, 5 archipels dont celui de la Société qui comprend notamment Tahiti, Moorea et Huakiné ; trois îles que nos Agenais exploreront, en long, en large et en travers. Ils feront aussi un crochet dans l'archipel de Tuamotu.

Seul petit bémol : les 23 heures d'avion, assorties d'une petite escale à Los Angeles, qu'il faut pour toucher au but. « La saison humide se finit fin mars», note Georges Vidal avant d'ajouter, un rien provocateur : « L'eau affiche 30 °».
Par les temps qui courent…